Les missions de l'AJAM

En 1960, Daniel BOTT, Fondateur et premier Président de l’AJAM en avait fait l’amer constat : « Que deviennent les premiers prix de Conservatoire, après leur succès de fin d’études ? Ils se débattent dans un cercle vicieux : pour être engagé, il faut être connu ; pour être connu, il faut avoir été fréquemment engagé… »

Déplorant qu’aucune structure n’existât en ce sens, il décida, avec son ami Marc HONEGGER de prendre l’initiative pour pallier cette carence.

C’est ainsi que naissait l’AJAM, vouée à la cause des jeunes musiciens à l’aube de leur carrière, en organisant à leur intention dans toute l’Alsace des tournées de concerts, destinées à les préparer à leur futur métier de concertiste et à favoriser leur rencontre avec les publics de la musique.

55 années plus tard, le principe fondateur de l’association, si justement dénommée « Les Amis des Jeunes Artistes Musiciens », est toujours d’actualité. C’est bien celui-là même qui lui fait soutenir une vingtaine d’artistes à chaque saison.

 

L’excellence des musiciens

Malgré leur jeunesse – ils ont tous moins de 30 ans –, les musiciens choisis par l’AJAM sont les plus doués et les plus prometteurs de leur génération.

Lauréats pour la plupart des conservatoires supérieurs (Paris, Lyon) ou des grandes institutions musicales européennes les plus réputées, très souvent recommandés par leurs professeurs, ces nouveaux talents témoignent tous d’un intérêt particulier pour la musique de chambre et se produisent pour la plupart en ensembles déjà constitués.

 

Le soutien de l’AJAM

Se faire connaître et reconnaître du public, voilà donc l’un des enjeux de ces jeunes artistes en début de carrière. De même qu’apprendre, en situation réelle, leur futur métier de concertiste.

Aussi, l’AJAM organise-t-elle à leur intention, différentes rencontres avec le public alsacien tout au long d’une saison musicale ; ce sont :

-         5 mini-séries de concerts qui, enchaînant chacune 6 à 8 soirées réparties sur une semaine, constituent un exercice appréciable pour les artistes – car d’autant plus rare – d’éprouver un programme musical tout en s’éprouvant soi-même dans la durée ;

-         quelques concerts hors-série ou dates exceptionnelles pour présenter un artiste ou une formation particulière, ou encore donner l’opportunité à l’un des artistes de tournée de sortir du répertoire de musique de chambre pour se produire avec orchestre.

Ainsi, chaque année, l’AJAM organise une trentaine de concerts dans plus d’une dizaine de lieux différents en Alsace à l’intention des quinze artistes qu’elle soutient.

Ce qui, depuis 55 saisons musicales, représente plus de 2.500 concerts pour près de 1.000 jeunes musiciens !

 

Sensibiliser les scolaires à la musique classique

En lien direct avec ses concerts, l’AJAM s’est également donnée pour mission de sensibiliser le jeune public à la musique de chambre, à travers diverses interventions pédagogiques, en milieu scolaire et périscolaire : que ce soit en maternelle, en école élémentaire, au collège ou au lycée, en médiathèque ou encore en école de musique et en conservatoire, l’AJAM multiplie les occasions de rencontre entre les artistes et le jeune public, de découverte d’une pratique musicale vivante souvent insoupçonnée du public ou encore de transmission d’un savoir et d’un savoir-faire.

L’association tient ces actes de sensibilisation pour nécessaires et les considère comme l’un des outils majeurs de renouveau du public, chaque saison étant marquée de l’obligation de générer un public nouveau.

La musique de chambre est trop rattachée en effet à un environnement, un décorum vieillot et le rôle de l’AJAM est également de casser cette image aussi bien chez le jeune futur public que chez les jeunes musiciens eux-mêmes à qui il faut donner une conscience aigüe de l’importance de la communication extra-musicale.

Depuis 2011, ce geste de sensibilisation a été étendu en direction du public adulte. Ainsi, l’AJAM invite-t-elle désormais les parents à assister à l’ensemble de ses actions de sensibilisation menées en milieu scolaire et périscolaire et organise-t-elle également des conférences thématiques et des échanges informels entre le public et les artistes au moment du concert.

Depuis 2013, l’AJAM a renoué avec le lieu de ses débuts : accueillie désormais par le Conservatoire pour ses saisons musicales à Strasbourg, l’association propose des master-classes aux grands étudiants de l’Académie Supérieure de Musique afin qu’ils puissent bénéficier des conseils des jeunes professionnels qu’elle soutient. Pour la saison 2015/2016, ces moments d’échanges techniques et musicaux seront étendus aux étudiants du Conservatoire à Rayonnement Départemental de Colmar.

Depuis 2014, l’AJAM s’adresse également aux musiciens en herbe des écoles de musique à l’occasion d’ateliers de musique de chambre qui mettent à l’honneur la pratique musicale collective.

Quelques chiffres :

Lors de la saison 2010/2011, 15 rencontres ont concerné plus de 1700 jeunes

En 2011/2012, à travers 23 rencontres, 2450 personnes ont pu être touchées, dont 2300 enfants.

En 2012/2013, 17 rencontres ont concerné plus de 1800 personnes dont 1730 enfants.

En 2013/2014, 16 rencontres ont touché près de 1600 personnes dont 1433 enfants.

En 2014/2015, 12 rencontres ont touché près de 1000 personnes dont 780 enfants.

Ces actions ne sont pas systématiquement suivies par une augmentation de la fréquentation aux concerts. C’est un travail de longue haleine qui mérite d’être poursuivi sur de nombreuses années avec toujours une exigence absolue de qualité.

 

Partager l'amour de la musique de chambre

 

Depuis plus de 50 ans, l’AJAM occupe une place privilégiée au cœur d’une région particulièrement attachée à la musique classique.

Mais les concerts de l’AJAM ne se limitent pas à présenter des œuvres classiques à un public d’initiés ! Dans un répertoire éclectique, ouvert à la création et aux initiatives musicales, présentant les formations les plus inattendues, l’AJAM veut prouver à tous les publics, des plus néophytes aux plus avertis, la richesse et la diversité infinies de la musique de chambre.

Enfin, il est à noter que les tarifs modestes des concerts, volontairement consentis par l’AJAM et particulièrement incitatifs, doivent permettre à chacun de profiter de ces soirées à haute tenue musicale pour aller à la découverte et à la rencontre de la musique de chambre.

Connexion