Dense et exigeant - Récital de piano - Saverne

DNA_publié le 17 octobre 2014

Ce mercredi, l’Ajam (*) proposait son premier concert de la saison à Saverne. C’était l’occasion de découvrir une jeune pianiste russe de 24 ans, Elizaveta Frolova.

Elizaveta Frolova a déjà un parcours impressionnant. Diplômée du conservatoire Tchaïkovski de Moscou, elle a été distinguée à de nombreuses prestigieuses occasions. Ce mercredi, elle proposait un programme remarquable tant par sa densité que par son exigence, Rameau, Liszt, Bach, Scriabine et Rachmaninov.

La première partie à elle seule aurait satisfait plus d’un auditeur et épuisé plus d’un pianiste même confirmé. Jouant sans l’aide de la moindre partition, Elizaveta Frolova a rajouté, pour faire bonne mesure en deuxième partie, rien moins que la fantaisie opus 28 de Scriabine et la deuxième sonate op.36 de Rachmaninov.

La prestation de la jeune femme a permis au public de la salle Marie-Antoinette de vivre un choc émotionnel d’une intensité peu commune. Ses Rachmaninov et Scriabine aux romantismes affirmés et puissants et extatiques ne sont pas sans rappeler le maître Vladimir Horowitz, cet ami de Rachmaninov.

Jeu puissant

Elizaveta Frolova a fait sien ce jeu puissant, spectaculaire et pourtant musical. Sa prestation a laissé le public sans souffle mais comblé. Cette intense expérience musicale a inauguré de spectaculaire manière la saison AJAM 2014 à Saverne.

Prochain concert, le mercredi 19 novembre à 20 h au château des Rohan avec un duo original Olivia Gay au violoncelle et Elodie Soulard à l’accordéon.

(*) Amis des jeunes artistes musiciens.

par P. Br.

 

Connexion