Charmant et audacieux - Concert de l'Ajam - Saverne

DNA_publié le 23 novembre 2014

L’association des Amis des jeunes artistes musiciens (Ajam) poursuit sa saison musicale à Saverne. En salle Marie Antoinette, la violoncelliste Olivia Gay et l’accordéoniste Elodie Soulard ont offert à leur public mercredi soir un concert à la fois charmant et audacieux.

Originaire de Mulhouse, Olivia Gay débute le violoncelle à Belfort et à Strasbourg avant de poursuivre sa formation à Stuttgart puis à Freiburg dans la classe de Jean Guihen. Elodie Soulard est titulaire d’un Master d’accordéon avec mention très bien à l’unanimité du conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.

Deux rhapsodies

Les deux talentueuses musiciennes avaient choisi d’interpréter des classiques de la musique de chambre. Mariant les sonorités de leurs instruments dans une harmonie parfaite, les pièces en solo révélaient la parfaite maîtrise de leur instrument et de leur partition. Chaque pièce leur a valu les applaudissements nourris des mélomanes.

En ouverture, elles ont choisi un duo « Cinq pièces sur un ton populaire » de Robert Schumann qui a mis en valeur des rythmes joyeux s’enchaînant avec la douceur d’une berceuse, d‘une curieuse balade, puis d’une marche et d’une fougueuse finale qui rendu éblouissant le jeu du violoncelle. Une incursion dans le répertoire de Gaspar Cassado avec trois danses populaires du folklore espagnol a bien mis en évidence les talents d’Olivia Gay.

Trois pièces de David Popper ont réjoui l’auditoire, surtout la « Rapsodie hongroise » rondement menée en duo. L’accordéon de concert d’Elodie Soulard a donné toute sa mesure dans le solo de Franz Liszt la « Marche Rakoczi », une autre rhapsodie, suivi de la belle « Vocalise » de Rachmanninof Mais la pièce maîtresse du concert venait d’une composition d’Astor Piazzola avec « Le grand tango » conjuguant des éléments tirés du jazz, de la musique classique.

Après plusieurs rappels un mélancolique « Milonga sin palabras » du même compositeur a clos le concert en toute beauté.

 

Connexion