Foyer du théâtre - Concert de l’AJAM – Colmar

Odyssée en musique

DNA_30 janvier 2015

L’association AJAM (Amis des Jeunes Artistes Musiciens) trouvait, ce mercredi au foyer du théâtre de Colmar, le juste équilibre entre cuivre et bois et entre des œuvres populaires et des compositeurs plus pointus mais toujours dans un registre accessible.

Alban Beunache a 26 ans et joue du cor, quand il n’est pas en activité dans le quintette Odyssée, dans l’orchestre du Capitol de Toulouse ou à l’Opéra de Paris. Joséphine Olech a vingt ans, est flûtiste et c’est autour d’elle que s’est créé en 2012 le susnommé quintette. Guillaume Gerbaud (hautbois), Joséphine Besançon (clarinette) et Jean Detraz (basson), jeunes eux aussi ne sont pas en reste au sein de cette formation atypique qui propose au public de redécouvrir des œuvres populaires dans un contexte harmonique différent, voire de découvrir quelques pièces emblématiques de compositeurs modernes réputés difficiles.

Mais celles choisies, ici, le sont avec intelligence et les chromatismes et fébrilités de Ligeti, après Trois pièces brèves et colorées qui démarrent la soirée, ne sont pas déstabilisantes outre mesure. Parfois ternaires et dansantes puis amples et déphasées, Les six bagatelles du compositeur hongrois restent toujours abordables.

Tout autant l’est le Summer Music de Samuel Barber, peinture des étendues vertes ou arides des Etats-Unis. La promenade est tantôt sérielle, tantôt portée par un hautbois nostalgique vers des paysages aussi intérieurs. Le programme du soir est complété par un arrangement pour quintette à vent du Carmen de Bizet, signé David Walter, et surtout celui de Pierre et le Loup de Prokofief. Chaque instrument devient, comme souhaité par le compositeur l’un des protagonistes de l’histoire, mais les instrumentistes se font aussi récitants, voire comédiens avec beaucoup de charme et d’espièglerie.

 C. Schneider

 

 

Connexion