Saverne - Concert AJAM

Un « Orphée » aux multiples talents

DNA_31 janvier 2015

L’AJAM, Amis des jeunes artistes musiciens, proposait mardi d’entendre le quintette Orphée, une jeune phalange de trois ans d’existence mais aux talents multiples et évidents.

Joséphine Olech à la flûte, Guillaume Gerbaud au hautbois et au cor anglais, Joséphine Besançon à la clarinette, Alban Beunache au cor et jean Detraz au basson composent cette formation à vent qui s’est constituée il y a maintenant trois ans. Tous et toutes ont commencé la musique dans leur enfance aux alentours de six ans et ils en ont aujourd’hui entre 20 et 30 ans.

Généreux comme le sont les débutants

Au programme de la soirée, généreux comme le sont les débutants, ils proposaient des compositeurs du XXe siècle comme J.Ibert et ses trois pièces brèves, György Ligeti et ses six bagatelles, Samuel Barber et son opus 31, la petite suite de Carmen de Bizet et comme une réminiscence de temps enfantins une adaptation pour leur formation du Pierre et le Loup de Prokofiev. Les trois pièces brèves de 1930 de J. Ibert allient en quelques minutes le charme de sonorités gourmandes. Les « Orphée » y font montre de leur qualité de son déjà si homogène.

Des bagatelles de Ligeti et notamment de la première, Orphée en tire tous les rythmes et les alacrités où les notes semblent se percuter comme autant d’onomatopées et toujours dans un son déjà exemplaire. L’arrangement de « Pierre et le Loup » de Prokofiev est une gourmandise.

Pour conclure le quintette Orphées a servi une petite suite de Carmen ensoleillée à la habanera et à la séguedille dansantes et à une marche des toréadors impérative. Si l’Orphée de la mythologie fut, dit-on, comblé de dons multiples, le quintette du même nom en est paré de même.

P. Br.

 

 

Connexion