Sainte-Marie-aux-Mines - Concert de l'AJAM

Odyssée avec maestria

DNA_30 janvier 2015

Le quintette à vents Odyssée était l'invitée de l'AJAM, lundi soir au foyer du théâtre.

Dans le foyer du théâtre , l’association des amis des jeunes artistes musiciens (AJAM) proposait lundi soir une formation à vents composée de jeunes élèves, à Paris, de professeurs prestigieux qui se sont déjà produits à Saint-Pierre-sur-l’Hâte dans le cadre des concerts aux chandelles.

Joséphine Olech à la flûte traversière, Guillaume Gerbaud au hautbois, Joséphine Besançon à la clarinette, Alban Beunache au cor et Jean Detraz au basson ont interprété trois pièces brèves de Jacques Ibert, légères, sautillantes et pleines d’humour puis six bagatelles de György Ligeti, œuvres de jeunesse du compositeur, pleines d’énergie, où le basson bavard, soutenu par les autres instruments, sonne quelquefois comme un paquebot sur le départ. Ensuite, langoureux, évoquant la chaleur de l’été américain, Summer Music de Samuel Barber.

En contraste avec la maturité de leur talent, la jeunesse des musiciens pas si éloignés de leur enfance, leur a fait jouer avec une jubilation rafraîchissante, Pierre et le Loup de Prokofiev. L’oiseau pépie avec la flûte, le canard nasille avec le hautbois, la clarinette prête sa voix au chat, le cor se fait menaçant pour le loup et le grand-père gronde à travers le basson.

L’air du Toréador

In fine le quintette Odyssée a donné des extraits arrangés par le professeur de Guillaume, David Walter, de l’opéra de Bizet, Carmen. Les cinq instruments à vents ont rendu avec maestria la majesté et la fougue espagnole de cet opéra et ont repris certains des passages les plus célèbres dont le fameux Air des Toréadors. La vingtaine de mélomanes qui avaient bravé le mauvais temps pour venir n’ont certes pas regretté leur déplacement. Chaleureusement applaudis, les jeunes artistes ont joué Toréador en rappel et chacun est reparti chez soi en fredonnant cet air si gai et énergique.

B. B.

 

Connexion