Saverne - Concert de AJAM

Une vision personnelle

DNA_26 avril 2015

Ce mercredi, l’AJAM, les amis des jeunes artistes musiciens, proposait à Saverne le dernier de ses concerts en tournée. Carte blanche était donnée au quatuor Varèse pour un programme Mozart, Beethoven et Dutilleux.

Trois œuvres étaient au programme : classique, romantique et contemporaine. Fondé en 2006, le quatuor Varèse est formé de François Galichet et Jean-Louis Constant aux violons, Sylvain Séailles à l’alto et Thomas Ravez au violoncelle. Mozart et son quatuor K464 en la majeur de 1784 ouvrait le concert. L’œuvre fait partie de la deuxième série de quatuor que le compositeur dédie à Haydn. Elle est l’une des plus intensément personnel de Mozart.

Henri Dutilleux et son quatuor « Ainsi la nuit » 1977 était la proposition contemporaine de la soirée. Œuvre d’accès plus difficile, elle se compose d’une suite d’états aux couleurs impressionnistes. Les différentes sections à sous-titre, Nocturne , Miroirs d’espace , Litanies et Temps Suspendu font naître des climats, des visions, des sensations jusqu’au dénouement final de ces imbrications d’un tissu subtil.

Beethoven et son 16e quatuor opus 135 en fa majeur, 1826, concluait le concert. Œuvre puissante dont les quatre mouvements sont prétextes à des climats où alternent impertinence et densité du discours. De ces propositions musicales si variées, le Varèse a donné une vision personnelle, aidé en cela par l’homogénéité des talents de ses membres et un son charnu mais brillant qui les fera reconnaître dans les années à venir. Le quatuor Varèse a proposé une prestation de très haut niveau qui a enchanté un public fourni en mélomanes.

P. BR.

 

 

Connexion